ACTUALITÉS  

Réduction des risques alcool : appel à partage d'expérience

4-11-2020
National

La Société Française de Santé Publique (SFSP) porte en 2020 un projet de capitalisation des Savoirs expérientiels sur la Réduction des risques liés à l’alcool : le projet SeRra, co-financé par le Fonds de lutte contre les addictions et l’Institut National du Cancer (INCa). Le projet SeRra a pour objectif principal de construire une connaissance issue de l’expérience, partageable, à partir des savoirs des acteurs de terrain sur les stratégies de réduction des risques liés à l’alcool.

Ce projet est encadré par un Groupe de travail composé d’experts, issus d’une pluralité de structures professionnelles, institutionnelles et associatives intervenant dans le champ des addictions, de la réduction des risques et/ou de l’alcool. Y participent des représentant.e.s de Santé Publique France, des ARS, de l’INCa, de la Fédération Addiction, de l’ANPAA, des professionnels intervenant auprès des publics dans les champs des addictions ou médico-social, ainsi que des personnalités qualifiées.

Le projet SeRra vise à réaliser et diffuser 30 capitalisations d’actions mettant en œuvre des stratégies de réduction des risques liés à l’alcool d’ici au printemps 2021.

Le projet SeRra se conclura en 2021 par un séminaire rassemblant experts, acteurs du champ de la prévention des risques liés à l’alcool et usagers sur les pratiques de réduction des risques liés à l’alcool.

Projets éligibles

Le périmètre des actions qui peuvent être retenues pour faire l’objet d’une capitalisation est large : le principal critère d’éligibilité est que l’action ou le projet à capitaliser s’inscrive dans une stratégie de réduction des risques et en respecte les principes.

Pour être retenu, un projet doit répondre à 3 conditions :

  • Votre projet doit être achevé, ou avoir démarré depuis au moins un an.
  • Votre projet doit s’inscrire dans une logique de réduction des risques et en respecter les principes.
  • Votre projet doit respecter les critères d’éligibilité du projet.

Le projet (ou l’action) capitalisé doit s’inscrire dans une logique de réduction des risques et en respecte les principes :

  • Il ne vise pas à l’abstinence ou au sevrage.
  • Il ne vise pas exclusivement à réduire la consommation d’alcool des usagers.
  • Il ne véhicule pas un regard stigmatisant sur les consommations d’alcool.
  • Il valorise l’autonomie des individus et leur capacité à être acteurs de leur propre parcours.
  • Il se fonde sur l’expertise d’usage des personnes à qui il s’adresse.
  • Une approche globale des personnes est promue.

Par ailleurs :

  • Il doit s’agir d’un projet mené en France (France métropolitaine et Outre-mer).
  • Il doit s’agir d’une action qui s’adresse à un ou différents public(s) vulnérable(s) et contribue à l’objectif de réduction des inégalités sociales en santé. 
  • Il peut s’agir d’une action menée dans différents contextes et/ou par différents types de structures ou d’accompagnateurs : milieu festif, centres d’hébergement, espace public, etc.
  • Il peut s’agir d’actions d’accompagnement individuel (approche clinique), d’actions d’ « aller-vers » ou d’actions collectives (approches communautaires), d’actions sur les environnements de vie des personnes, etc.
  • Il peut s’agir d’une action qui s’adresse à des usagers d’alcool de tout niveau de consommation d’alcool. 

Plus d'informations et modalités de participation sur le site de la SFSP

Prévention Politique de santé publique Appels à projet Addictions